Home Agriculture Respect du prix garanti du Cacao/Les producteurs, exportateurs et gouvernement pas sur la même longueur d’onde

Respect du prix garanti du Cacao/Les producteurs, exportateurs et gouvernement pas sur la même longueur d’onde

by nticfredy

Or, il est prévu un Fonds de réserve, logé à la Bceao, dont le rôle est de garantir le prix du café et du cacao aux producteurs, en cas de crise.

Selon RFI, des producteurs ivoiriens de cacao ont entamé, depuis le mercredi 15 février, une grève illimitée. Ils protestent contre le blocage des fèves. Depuis quelques mois, en effet, les paysans croulent sous le poids des sacs de cacao. Les acheteurs refusent de les acheter et quand ils entendent le faire, c’est bien souvent au prix de 600 FCfa qu’ils proposent au lieu de 1100FCfa ; prix garanti indiqué par le gouvernement. Même dans les ports, ce sont plusieurs tonnes de cacao qui attendent d’être évacuées en raison de la chute des prix. Les exportateurs ont suspendu, de leur côté, leurs achats. Le cours du cacao a chuté de 25% en quatre mois. L’augmentation des stocks mondiaux fait chuter les prix et les petits exportateurs n’arrivent pas à payer aux agriculteurs le prix minimum garanti.

Lire aussi  Un groupe malaisien injecte plus de 16 milliards Cfa dans la transformation locale du cacao

Or, il est prévu un Fonds de réserve, logé à la Bceao, dont le rôle est de garantir le prix du café et du cacao aux producteurs en cas de crise.
A en croire un ensemble de producteurs, la Banque centrale refuse de dire le montant exact du Fonds de réserve. Pendant que la Directrice générale du Conseil Café-cacao, Mme Massandjé-Litse, avance le chiffre de 40 milliards Cfa, certains regroupements de producteurs parlent, eux, de 120 milliards Cfa.

En outre, malgré les difficultés des producteurs, le gouvernement tarde à actionner le Fonds de réserve pour que les exportateurs appliquent effectivement le prix garanti aux producteurs de 1100FCFa.
La Côte d’Ivoire demeure le 1er producteur mondial de cacao avec 1,8 million de tonnes avec 800 000 planteurs. Cette filière représente la moitié des recettes d’exportation de ce pays. Ces 4 dernières années, les revenus cumulés perçus par les producteurs sont 5 000 milliards Cfa ; soit 1 400 milliards/an

Lire aussi  Café : le prix garanti chute de 700 à 550 FCfa/Kg

Biékono Somla

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire