Home Environnement Changement climatique/Rapport post Cop 21/La Côte d’Ivoire veut impliquer tous les acteurs

Changement climatique/Rapport post Cop 21/La Côte d’Ivoire veut impliquer tous les acteurs

by nticfredy

La mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat a amené la Côte d’Ivoire à se doter d’une feuille de route (2016-2020) post Cop 21. Le défi actuel, est de franchir les différentes étapes de ce document dans le vaste processus de lutte contre les changements climatiques. C’est l’objet de l’atelier organisé le 15 décembre, à l’espace Crrae-Uemoa d’Abidjan-Plateau, par les composantes Plan national d’adaptation(Pna), regroupant les principaux acteurs dans la lutte. 

Le point essentiel de la rencontre a porté sur la validation du rapport de recensement effectué après la Cop 21, en terre parisienne, y compris le processus de formulation du Pna et le projet détaillé de la feuille de route. A ce propos, Anaman Jean Douglas, coordonnateur du Pna a précisé que c’est un document qui décrit l’état des lieux des initiatives et des points d’entrée du changement climatique en Côte d’Ivoire.

Avant de préciser que c’est un ensemble d’éléments pertinents à prendre en compte pour faire face au phénomène.  C’est pourquoi, Jean Douglas ne manque pas de souligner : « Avant l’entrée en vigueur technique de l’Accord de Paris, nous devons avoir un guide comportant, notamment un plan d’investissement fiable pour mener la lutte au niveau national ». Cela passe, a-t-il ajouté, par la sensibilisation des populations sur les domaines dits vulnérables, entre autres l’élevage, la pêche, l’aquaculture, les zones côtières, les ressources en eau ; en pensant à identifier des pistes de tropicalisation. «  Nous devons ressortir toutes ces lacunes, les chiffrer, les budgétiser et rechercher les moyens nécessaires pour les corriger », a-t-il conclu, tout en invitant les acteurs à s’impliquer davantage dans le processus pour identifier les stratégies de résistance à toutes éventuelles catastrophes.

Lire aussi  Anne Ouloto : ‘’la dégradation de l’environnement est due à l’agriculture extensive, l’urbanisation incontrôlée…’’

SUMAH      

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire